Daskor
Le site de la littérature bretonne
Brezhoneg
English
Français



LA NÉGATION

Acte 2

TOUJOURS ET ENCORE LE MEME DETAIL

Rappelez-vous ce que nous avons dit au sujet de la particule a :

  1. La particule a ne se prononce pas toujours, et elle ne s'écrit pas toujours non plus. La phrase Kemper (eo) a spurmant Meven peut donc se prononcer et/ou s'écrire Kemper (eo) 'spurmant Meven, surtout dans un langage relâché ou dans les textes les plus anciens.
  2. Mais même dans ce cas, le fantôme de la particule contamine certaines consonnes qui suivent. Prenons le verbe kaouediñ (base verbale kaoued-) qui signifie mettre en cage : on ne dit pas *Coco (eo) a kaoued Sterenn mais Coco (eo) a gaoued Sterenn.

Bon, eh bien sachez que c'est pareil pour la conjonction ne :

  1. La conjonction ne ne se prononce pas toujours, même si elle s'écrit généralement cette fois (c'est toujours ça de pris). La phrase ne spurmant ket Kemper peut donc se prononcer 'spurmant ket Kemper dans un langage relâché.
  2. Mais même dans ce cas, le fantôme de la conjonction contamine certaines consonnes qui suivent. Prenons le verbe gwelout (base verbale gwel-) qui signifie voir : on ne dit pas ne *gwel ket Kemper mais ne wel ket Kemper.

Nous avons vu avec la particule a la liste de ce que César a fait à Alésia, ainsi que la liste des consonnes concernées. Mais comme chacun sait qu'Alésia n'a jamais eu lieu (si vous ne comprenez pas, voyez Astérix chez les Arvernes je crois) cela nous donne :


kousi (souiller) K > G ne gousi ket
tagañ (étouffer) T > D ne dag ket
preizhañ (piller) P > B ne breizh ket
grevañ (accabler) G > C'H ne c'hrev ket
gwastañ (dévaster) Gw > W ne wast ket
drastañ (ravager) D > Z ne zrast ket
bazhyevañ (soumettre) B > V ne vazhyev ket
mac'homañ (tyranniser) M > V ne vac'hom ket

Ajoutons que deux consonnes sont contaminées à l'oral, mais pas à l'écrit :


sezizañ (assiéger) S > S [Z] ne seziz [zeziz] ket
chalañ (tourmenter) CH > CH [J] ne chal [jal] ket

Carpe diem comme disaient les Anciens : profitons donc du jour pour faire l'exercice suivant !



EXERCICE 4 : LES MUTANTS NÉGATIVENT



Cet exercice sert seulement à vérifier si vous avez bien compris que la conjonction négative ne entraîne les mêmes mutations adoucissantes que la particule verbale a. Rappelez-vous : on ne dit pas ne gwel ket Kemper mais ne wel ket Kemper. Nous en profitons également pour enfoncer le clou sur ce que nous avons vu de la négation jusqu'à présent.

1 Soit le verbe pismigat (base verbale pismig-) qui signifie pinailler. Comment dit-on nous ne pinaillons pas du tout ?
2 Soit le verbe torgammiñ (base verbale torgamm-) qui signifie avoir le torticolis. Comment dit-on il n'avait pas le torticolis ?
3 Soit le verbe mordeiñ (base verbale mordo-) qui signifie naviguer. Comment dit-on il ne navigua nulle part ?
4 Soit le nom glav qui signifie la pluie et le verbe diawelout (base verbale diawel-) qui signifie prévoir. Comment dit-on on ne prévoit aucune pluie ?
5 Soit le verbe braouac'hiñ (base verbale braouac'h-) qui signifie terrifier. Comment dit-on tu ne terrifieras personne ?
6 Soit le nom mor qui signifie la mer et le verbe gournijal (base verbale c'hournij-) qui signifie survoler. Comment dit-on vous ne survoliez aucune mer ?
7 Soit le nom kambr qui signifie chambre et le verbe kinklañ (base verbale kinkl-) qui signifie décorer. Comment dit-on on ne décorera aucune chambre ?
8 Soit le verbe gwrac'hellañ (base verbale gwrac'hell-) qui signifie se ratatiner. Comment dit-on je ne me ratatine pas du tout ?
9 Soit le verbe toullañ (base verbale toull-) qui signifie percer. Comment dit-on vous ne percerez rien ?
10 Soit le verbe peñseañ (base verbale peñse-) qui signifie faire naufrage. Comment dit-on ils ne font pas naufrage ?
11 Soit le verbe meleniñ (base verbale melen-) qui signifie jaunir. Comment dit-on vous ne jaunissez pas ?
12 Soit le verbe kelaouiñ (base verbale kelaou-) qui signifie informer. Comment dit-on vous n'informiez personne ?



L'INFINITIF NEGATIF

Pour être complet, signalons enfin que l'infinitif fait bande à part une fois de plus. Prenons le verbe deskiñ qui signifie apprendre. On ne dit pas deskiñ ket mais chom hep deskiñ qui signifie littéralement rester sans apprendre.




association Daskor Breizh
36, rue Basse, 29600 Morlaix
contact@daskor.bzh