Daskor
Le site de la littérature bretonne
Brezhoneg
English
Français


C.O.I. + VERBE + SUJET

C.O.I. VERBE SUJET
Acte 4

LE FOURRE-TOUT

Nous avons vu que l'on mettait la particule a après le sujet, le C.O.D. et le complément anticipé, puis nous avons vu que l'on mettait la particule e après le C.O.I. En fait, on met la particule e après tout le reste. On la trouve notamment :

  1. après tous les adverbes comme bremaik qui signifie bientôt, par exemple. Si nous prenons le verbe ronkat (base verbale ronk-) qui signifie râler, bremaik e ronko Meven signifie c'est bientôt que Meven râlera.
  2. après tous les compléments de lieu, de temps, de cause, de manière..., comme e pep lec'h qui signifie partout, par exemple. Si nous reprenons le verbe ronkat, e pep lec'h e ronko Meven signifie c'est partout que Meven râlera.

J'attire votre attention sur le fait que la nature grammaticale des compléments importe peu. Si l'on prend les compléments de lieu par exemple, il peut s'agir d'un adverbe, d'un pronom interrogatif ou même d'une proposition toute entière. Nous reviendrons plus tard sur ce point. Bien, un exercice pour nous mettre en train avant de faire un pas de plus.



EXERCICE 1 : MAIS QU'EST-CE QU'ILS FONT ?


Cet exercice sert seulement à vérifier si vous avez bien compris comment construire une phrase en commençant par l'adverbe ou par le complément circonstanciel. Rappelez-vous : la phrase suit l'ordre adverbe + e + verbe + sujet ou complément circonstanciel + e + verbe + sujet.
1 Soit l'adverbe marteze qui signifie peut-être et le verbe digeriñ (base verbale digor-) qui signifie ouvrir. Comment dit-on peut-être que Tangi ouvrira ?
2 Soit l'adverbe gwechall qui signifie autrefois et le verbe c'hwibanat (base verbale c'hwiban-) qui signifie siffler. Comment dit-on c'est autrefois que Tangui sifflait ?
3 Soit le complément de lieu e Johannesburg qui signifie à Johannesburg et le verbe chom (base verbale chom-) qui signifie rester. Comment dit-on c'est à Johannesburg que reste Tangi ?
4 Soit l'adverbe koulskoude qui signifie cependant et le verbe peudal (base verbale peud-) qui signifie tousser. Comment dit-on cependant Tangi toussa ?
5 Soit le complément de temps abaoe m'eo dimezet qui signifie depuis qu'il est marié et le verbe tevaat (base verbale teva-) qui signifie grossir. Comment dit-on c'est depuis qu'il est marié que Tangi grossit ?
6 Soit le pronom interrogatif perak qui signifie pourquoi et le verbe gouelañ (base verbale gouel-) qui signifie pleurer. Comment dit-on pourquoi pleure Tangi ?



UN PEU DE DISCIPLINE QUAND MÊME

Nous avons vu comment construire une phrase avec un sujet et un verbe, puis nous avons ajouté un C.O.D. ou un C.O.I., puis nous avons ajouté un C.O.D. et un C.O.I., et maintenant nous mettons le C.O.D. ou le C.O.I. devant... alors il n'est peut-être pas inutile de mettre un peu d'ordre dans nos idées :

L'ordre normal sans le verbe est sujet + C.O.D. + C.O.I., mais un (et un seul) de ces éléments doit migrer avant le verbe, ce qui nous donne trois ordres possibles selon l'élément qui migre ainsi :

  1. si c'est le sujet, alors l'ordre sera sujet + verbe + C.O.D. + C.O.I.
  2. si c'est le C.O.D., alors l'ordre sera C.O.D. + verbe + sujet + C.O.I.
  3. si c'est le C.O.I., alors l'ordre sera C.O.I. + verbe + sujet + C.O.D.
  4. notez que s'il y a encore autre chose, cet autre chose peut toujours migrer avant le verbe elle aussi, ce qui nous donnera en plus l'ordre autre chose + verbe + sujet + C.O.D. + C.O.I.

Déroulons maintenant tous ces ordres les uns après les autres :

Soit l'ordre sujet + verbe + C.O.D. + C.O.I. + autre chose :


Yann a savo un ti evit Fañch du-hont
(c'est) Yann (qui) construira une maison pour Fañch là-bas

Soit l'ordre C.O.D. + verbe + sujet + C.O.I. + autre chose :


un ti a savo Yann evit Fañch du-hont
(c'est) une maison (que) construira Yann pour Fañch là-bas

Soit l'ordre C.O.I. + verbe + sujet + C.O.D. + autre chose :


evit Fañch e savo Yann un ti du-hont
(c'est) pour Fañch (que) construira Yann une maison là-bas

Soit enfin l'ordre autre chose + verbe + sujet + C.O.D. + C.O.I. :


du-hont e savo Yann un ti evit Fañch
(c'est) là-bas (que) construira Yann une maison pour Fañch

Voilà, j'espère que vous avez les idées assez claires, parce que nous allons encore voir de nouvelles structures de phrases dans la leçon suivante.




association Daskor Breizh
36, rue Basse, 29600 Morlaix
contact@daskor.bzh